QUI SOMMES-NOUS

  • Présentation de l’Organisation

Historique

Créée le 10 juin 2002 dans la foulée du Sommet de Johannesburg sur le développement durable pour relayer les attentes des populations vulnérables des zones rurales de Fazao au TOGO, GLOBE VERT est  reconnue officiellement en tant qu’association le 07 octobre 2005 par le Ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation sous le récépissé No:1211/MATD-SG-DAPOC-DOCA  et comme une ONG d’études et d’expertise en environnement et développement durable sous l’agrément N:586/PR/MPDAT/2011 du 05 mai 2011 par le Ministère auprès du Président de la République, chargé de la planification, du développement et de l’aménagement du territoire. Elle dédie ses principales activités à l’optimisation du bien être social des populations en intégrant la dimension environnementale dans la réalisation des projets de développement.

En 2011, l’organisation s’ouvre à l’international avec l’ouverture d’un bureau au Bénin. Après le Benin suivront la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Cameroun, le Gabon et Sao Tome et Principe. Dans tous ces pays, l’organisation regroupe des experts de tous bords sur des questions liées aux services essentiels de base (eau, assainissement, électricité, éducation, santé, urbanisme, habitat…) et au développement durable (protection de l’environnement, conservation de la biodiversité, énergies renouvelables, désertification, lutte contre les changements climatiques…).

Les valeurs de solidarité, de partage et d’entraide constituent la base de l’action de GLOBE VERT INTERNATIONAL qui place l’Environnement au centre de ses préoccupations et veille au quotidien à l’écoute des besoins des populations vulnérables afin de répondre le mieux à leurs attentes. Notre approche est basée sur le système participatif, le partenariat, l’intégration des couts environnementaux et sociaux et la transparence.

Actuellement, la majorité des projets menés par l’organisation sont portés vers les couches les plus défavorisées. Depuis 2008, l’organisation a mis en place des stratégies pour permettre la collaboration avec ces dernières, pour la conception de mécanismes de fonctionnement plus souples et plus efficaces.

 

Mission

Notre leitmotiv est d’encourager les décideurs des gouvernements, des communautés locales, et l’ensemble des acteurs de développement à élaborer et à adopter des politiques stratégiques et pratiques plus propres et plus sures faisant un usage efficace des ressources naturelles et incorporant les couts environnementaux.

 

Objectifs

L’organisation à travers ses actions vise à :

  • Élaborer des programmes sur la protection et la conservation de la biodiversité ;
  • Vulgariser les études d’impact et d’évaluation environnementale stratégique ;
  • Faire l’audit et l’inspection environnementale des projets de développement ;
  • Développer l’appui-conseil et la formation aux acteurs des entreprises, ONGs et associations ;
  • Fournir l’ingénierie institutionnelle aux organisations d’appui à des initiatives de base ;
  • Renforcer les capacités des communautés à la base par la décentralisation participative ;
  • Promouvoir l’agriculture et faciliter le transfert des technologies vertes ;
  • Axer les travaux sur la gouvernance et la lutte contre la corruption dans les projets de coopération ;
  • Promouvoir l’éthique au service du développement durable.

 

Axes de travail

Globe Vert International planifie ses activités en trois grands axes de travail à savoir :

  • L’intervention directe auprès des populations par la réalisation des projets dans les communautés de base ;
  • L’accompagnement par la formation des acteurs de développement et l’expertise des projets des entreprises, ONGs et associations ;
  • La participation aux débats nationaux et internationaux afin d’harmoniser la vision sur les questions d’environnement et de développement durable.

 

Domaines d’intervention

Comme domaines d’intervention, l’Organisation concentre essentiellement ses priorités sur les questions telles que l’accès aux services de santé de base, à  l’énergie pour tous, à l’eau potable, la question de l’équité de genre par l’accès à une éducation scolaire égale pour tous les enfants de tous les sexes et de toutes origines socioculturelles ; la protection des forets et des océans, la protection de l’environnement, la conservation de la biodiversité, la promotion des énergies renouvelables, la lutte contre la désertification, lutte contre les changements climatiques, la promotion de petites activités agricoles et artisanales, le développement du tourisme rural ainsi que la valorisation de l’agriculture.

 

  • Hiérarchie

Organisation et structuration

 

L’Assemblée Générale (AG)

L’Assemblée générale (AG) est l’instance suprême de l’Organisation. Elle est constituée de tous les membres. Elle se réunit une fois par an, sur convocation de la Direction exécutive ou à la demande des deux tiers de ses membres à jour de leurs cotisations. C’est l’AG qui définit les orientations, adopte le programme d’activité, le budget et approuve les comptes et entérine les propositions d’adhésion et de radiation. L’AG élit en son sein le Conseil d’administration.

 

Le Conseil d’Administration  (CA)

Un Conseil d’administration composé de sept (7) membres élus pour cinq (5) ans en Assemblée Générale Ordinaire de l’Organisation dirige les grandes orientations et le respect de la mise en  œuvre du Plan d’action de l’organisation. Cette instance gère les finances de l’organisation et veillent a l’exécution des différents projets prévus par l’organisation.

 

La Direction Exécutive (DE)

Pour la conduite des actions de terrain de l’Organisation, une équipe est recrutée. Cette équipe est composée d’un Directeur Exécutif, d’un Responsable des Programme, d’un Responsable des Ressources Humaines, d’un Responsable Financier, d’un Responsable des recherches, du suivi et de l’évaluation, d’un Responsable du programme changement climatique et adaptation, d’une Assistante de direction, d’une Secrétaire et de deux Chefs d’antennes pour les différents bureaux disponibles à l’intérieur du pays ainsi que de deux (2) agents de liaison chargés des études et des prises de contacts avec les populations cibles de l’Organisation et d’une Secrétaire pour chaque antenne.

 

Le Commissariat aux comptes (CC)

Le commissariat aux comptes est l’instance qui surveille la santé financière de l’organisation. Il vérifie la gestion des financements des projets et envoie un rapport semestriel au Conseil d’Administration sur la gestion des finances décaissés. C’est structure de contrôle et de certification des avis financiers et baromètre de l’assemblée générale de l’organisation.

 

  • Rapports
  • Rapport d’activités 2011, Réformes institutionnelles : révision de la gouvernance de Globe Vert ;
  • Rapport d’activités 2010, L’accompagnement du système LMD : Globe Vert Subventionne les étudiants des universités togolaises pour l’acquisition des ordinateurs portables ;
  • Rapport d’activités 2009, Les débats sur l’eau et l’assainissement dans le monde ;
  • Rapport d’activités 2008, Offrir un toit au sans abri du grand marchée de Lomé ;
  • Rapport d’activités 2007, Les acteurs d’ONGs africaines s’accordent sur les changements climatiques à Dakar ;
  • Rapport d’activités 2006, Eau potable aux populations du centre et de l’ouest Togo ;
  • Rapport d’activités 2005, Programme de mobilité Jeunesse de l’OIF ; les jeunes agissent pour la prise en compte des questions du genre dans les politiques nationales.
  • Rapport d’activités 2004, ouverture du bureau région centrale de Globe Vert ; un pas vers la nationalisation du mouvement des jeunes défenseurs de l’environnement de Fazao.
  • Rapport d’activités 2003 ;
  • Rapport d’activités 2002 (Titre : Globe Vert sur les fonds baptismaux, les jeunes enseignants et étudiants ressortissants de Fazao lance la plate forme de concertation pour échanger sur les stratégies de préservation de l’environnement du Parc Fazao-Malfakassa) Objectif1 sommet Mondial du développement durable de Johannesburg, 10 ans après Rio.

 

globevert
Posted in Présentation and tagged , , , , , , , , , , .